Qu’est ce que l’art Contemporain Africain ?

galerie eureka pascal konan

L’art contemporain africain décrit les réalités et dimensions à la fois urbaines et modernes de l’art africain, adossées à ses fondements traditionnels. En clair, c’est le résultat d’une nouvelle inspiration d’œuvres, puisée des valeurs fondamentales voire ancestrale. Il s’agit d’une appréhension autre portée vers un angle de vision moderne, mais sans tabou ni complexe sur les œuvres d’art africain d’antan. Cette tendance vers la modernité loin de dénaturer l’authenticité de l’art africain, exhibent ses richesses immenses les plus enfouies. La mondialisation a suscité de nouveaux paradigmes que les artistes ont été obliger d’intégrer quelle que soit leur origine. Il faut dire que, le déplacement des centres d’impulsion vers les périphéries, l’émergence des études postcoloniales et le développement des technologies de l’information et de la communication ont contribué à l’accélération de ce changement approfondie dans la pratique de l’art en Afrique.

L’art africain contemporain reflète en ce sens, l’image d’une Afrique changeante en perpétuelle mutation. Un continent aux milles facettes ; qui arbore fièrement ses couleurs. Du Caire au Cap, de Dakar à Djibouti, les artistes africains témoins de ce changement, offrent un visage d’une Afrique qui s’ouvre au reste du monde, qui s’exprime pleinement tout en revendiquant sa place par un enracinement à ses valeurs et traditions riches, denses et lointaines. L’analyse des mutations créées, l’échange interculturelle fondée sur les nouveaux modes de communication et les nouvelles formes d’interactions engendrées par la modernité, ont profondément affecté le secteur de l’art dans le bon sens.

L’Afrique retrouve un nouveau souffle de son art

Aujourd’hui, il tire le continent vers des inspirations plus audacieuses et habiles leur dotant d’un langage universel grâce à la mise en valeur d’objets de toutes sortes. Les œuvres sont particulièrement excitantes, car influencées par le quotidien d’un continent aux ressources énormes et à la source intarissable. Ainsi l’Afrique retrouve un nouveau souffle de son art, devenant du coup, l’un des marchés artistiques les plus dynamiques au monde. 

On assiste dès lors, à un foisonnement culturel et un engouement réel, suscité par les œuvres des artistes africains, qui occasionnent une effervescence croissante et un intérêt manifeste des pays occidentaux. Consciente donc de ce rôle prépondérant, l’Afrique, par le biais du Sénégal, a instituée en 1989, un événement d’art contemporain dit biennale de Dakar, intitulé aussi Dak’Art. Il consacre un haut lieu d’échanges et de compétitions entre artistes du continent.  Pionnière dans le développement de l’art contemporain en Afrique, aux côtés de la plus récente biennale du bénin, elle a grandement contribué au développement et à la découverte des nombreux talents que compte de nos jours le continent. Elle a aussi gagné en notoriété sur le plan international.

Emergence des talents, vers une notoriété à l’international

George Lilanga, Chéri Samba, kalidou Kassé, Ousmane Sow pour ne citer que ceux là, sont quelques-uns, des artistes connus et respectés sur la scène internationale. Outre leur énorme talent, ils ont une chose en commun, l’Afrique. Parmi tant d’autres, ils font la fierté de ce continent dont ils portent vaillamment le drapeau.  De nos jours, leur travail est représenté dans les plus grands musées du monde : du Centre Georges Pompidou à Paris au Musée de l’Art Moderne à Houston en passant par le Musée de l’Art Moderne (MoMA) à New York. Leurs travaux sont aussi visibles dans les collections privées comme la Collection Saatchi ou la Collection Jean Pigozzi d’Art Africain Contemporain (Contemporary African Art Collection – CAAC).

En plus de ces “grands maîtres” de l’art africain comptemporain, nous avons de jeunes artistes aux œuvres rayonnantes.  De nouveaux talents qui émergent grâce à leur touche originale. Ces profils, il en existe aujourd’hui partout sur le continent, de Dakar à Dar-es-Salaam, de Maputo à Luanda, une génération entière d’artistes jeunes et talentueux, qui produisent des merveilles, agrémentant l’art africain en lui procurant une dimension sublime. Laka, Mballo, Pascal Konan, sont quelques-uns de ses jeunes qui assurent la relève et portent l’immense potentiel artistique de l’Afrique de demain.

Commentez avec Facebook